PUBLICATION JAPAN LIFESTYLE

JLS3-C1-Kiosque

J’ai l’immense joie (oui je ne pèse pas mes mots hehe) de vous annoncer la publication de mon article sur l’écologie au Japon.

Il raconte mon périple ecolo-friendly, initié en septembre 2015

Voici un petit extrait : « En début d’année, j’ai pris la décision de retourner au Japon. Une question me préoccupait en effet depuis mon dernier séjour de deux mois en 2010 : touché entre-temps par la catastrophe de Fukushima, le pays avait-il su prendre de nouvelles directions pour protéger son environnement ? Comment les Japonais voyaient-ils l’évolution de leur mode de vie, devenu très consumériste ?
Pour obtenir ces réponses, je suis partie à la rencontre de personnes engagées, individus et communautés à travers tout le Japon, qui souhaitent construire un avenir plus en lien avec la nature. »

Vous trouverez l’intégralité de cet article (6 pages + interviews) écrit avec tout mon petit coeur, ainsi que mon habituel dossier de recettes de saison (de la courge et du kaki, des cheesecakes, des mochis, des pommes, un bentô d’hiver…) dans le merveilleux numéro 4 de Japan Lifestyle, en kiosque au rayon féminin ou Japon / culture :
http://www.japanlifestyle.fr/2015/12/11/japan-life-style-4/

article-clara-onuki

 

 

ARTICLE LE BONBON

Le super magazine Le Bonbon m’a interviewé lors de la Japan Expo Sud. Voici le contenu de l’interview, que vous pouvez retrouver sur le site du magazine. 

Clara Onuki, la joie dans l’assiette

« À la Japan Expo Sud, on a eu la chance de rencontrer la chef Clara Onuki qui y présentait un atelier de cuisine japonaise. Chef à domicile spécialisée en cuisine franco-japonaise saine et naturelle, elle se déplace chez vous sur Aix et Marseille pour des cours particuliers ou des occasions ; anniversaires, enterrements de vie de jeune fille.  

Le thème du jour étant Recettes japonaises et végétariennes : shôjin ryôri, la Cuisine des Temples, on a appris comment se nourrissaient les moines bouddhistes du Japon ! Cet atelier a démarré par une petite présentation qui a pris une forme très intéressante en évoquant le rapport entre religion et alimentation éthique. Après avoir appris plein de choses (vous saviez que les moines ont toujours 5 couleurs et éléments dans leur assiette ? Et vous saviez qu’ils n’ont pas le droit à l’ail et l’oignon ??!!), Clara Onuki, fondatrice de l’association Joy qui œuvre dans la région pour une cuisine saine et éthique à la portée de tous, nous a fait une préparation de Tofu à l’huile de sésame grillé coriandre et une salade wakamé-concombre à tomber par terre !!

– Comment es-tu devenue chef ?

J’ai découvert la cuisine lorsque j’ai commencé à m’intéresser au contenu de mon assiette après de nombreux scandales alimentaires. J’en ai fait une vraie passion, mais j’ai gardé mon travail dans la communication. Puis nous avons été amenés à tenir avec mon conjoint et sa maman un gîte d’hôtes sur Mougins où je m’occupais des repas. Faire mon marché, proposer des produits frais et locaux, voir le visage ravi de mes clients a été pour moi une révélation. À ce moment-là, je me suis dis “fais-en ton métier”. Et c’est ce que j’ai fait, j’ai tout quitté, mon C.D.I, mon quotidien et je suis devenue auto-entrepreneur chef à domicile. Ce n’est pas facile tous les jours, mais je vous jure que la liberté de faire ce que l’on aime n’a pas de prix…

– Parle-nous de joy-lifestyle.com. 

Joy, c’est une association que j’ai créée en 2012, quand je vivais encore dans le gîte. Je propose des cours de cuisine saine et des séjours “santé”, au cours desquels j’offre de reprendre goût aux produits sains et bons. Allier cuisine et rapports humains, c’est pour moi un plaisir immense.

– Pourquoi se spécialiser dans la cuisine japonaise et végétarienne ? D’où vient ton intérêt pour la culture japonaise ?

Mes deux spécialités sont un peu ma marque de fabrique. Je suis passionnée par la cuisine japonaise car elle est saine et pure, très souvent équilibrée, et c’est celle qui me fait le plus de bien. Je suis intéressée par cette culture tout simplement parce que mon mari est japonais ! Je baigne dans cette culture depuis plus de 10 ans maintenant. Concernant le végétarisme, c’est à force d’étudier le mode de production et d’élevage qui me désole, que j’ai décidé d’ajouter cette corde à mon arc, par éthique plus que par stratégie marketing, même si aujourd’hui la demande s’accroît.

– Comment se passent les cours à domicile ? Qui sont tes élèves ? 

Je donne des cours soit au domicile des particuliers qui me contactent via mon site ou mes flyers, soit chez moi. Je suis très flexible et je m’adapte au profil de mes clients. Je leur propose souvent des choix de menus en fonction des produits de saison et de leurs souhaits. Je prévois tout de A à Z. Des achats des matières premières de qualité, jusqu’au déplacement avec mon matériel. La flexibilité c’est mon plus ! Je n’ai pas de client type, mais on va dire que les personnes qui me contactent pour des cours de cuisine saine, sont majoritairement des femmes, et souvent des jeunes mamans attentives au contenu des assiettes. Aujourd’hui, j’ai davantage de demandes de cuisine japonaise, qui est très populaire. Entre les cours et les prestations de chef à domicile, je viens cuisiner un repas pour vos occasions type anniversaires, repas entre amis, je n’ai pas du tout le même profil de clients.

-Es-tu toi-même végétarienne ? Ce n’est pas difficile pour un chef ? 

Végétarien, végétalien, vegan, crudivore, frugivore… Pour moi cela ne veut pas dire grand-chose, car on peut passer par de nombreuses étapes dans une vie, selon ses besoins, ses croyances… Je hais les étiquettes, et c’est d’ailleurs quelque chose qui m’exaspère en France, on aime bien mettre les gens dans des catégories desquelles tu ne peux t’échapper ! Je fréquente aussi bien des personnes végé qu’omnivores, je n’ai pas de racisme alimentaire ! Pour ma part, je me bats chaque jour pour raisonner les gens à être vigilants sur ce qu’ils consomment. C’est pareil pour le bio, le label étant très cher, je passe beaucoup de temps à échanger avec des producteurs, car pour moi, le lien humain et la confiance, ça passe avant tout ! C’est sûr que c’est difficile en tant que chef d’avoir une éthique assez stricte comme la mienne, c’est une des raisons pour lesquelles j’ai quitté mon poste de chef dans un restaurant, car c’est un milieu où justement, l’éthique n’a pas beaucoup d’importance. Mais je cuisine de tout et avec amour, pour ma famille et mes clients omnivores.

Quel message tu veux faire passer aux consommateurs à travers ce mode de consommation éthique bio végétarien ?

Je souhaite, après un long parcours de découvertes révoltantes sur l’industrie de l’agroalimentaire, les lobbies, les désastres écologiques, passer un message positif. Mon souhait est de dire aux gens STOP ! Il y a des solutions. Vous êtes allergique au gluten, aux produits laitiers ? Vous ne supportez plus l’idée de donner de la chair aux antibio à vos enfants ? Vous voulez passer à un mode de consommation plus éthique et durable ? On va voir ce que l’on peut faire ensemble, vous accompagner avec écoute et compréhension, et vous mener vers une alimentation qui vous ressemble, en accord avec vous-même. Et surtout, je mets beaucoup de plaisir et de respect dans ce que j’offre à mes clients.

-Et tu vas souvent au Japon ?

J’essaye d’y aller régulièrement, surtout parce qu’il y a à Tokyo une grande partie de la famille de mon mari. Mais le temps me manque souvent ! J’ai découvert beaucoup de choses, notamment le contraste incroyable entre les grandes villes et les campagnes, entre le côté très à cheval sur les traditions et son opposé entre productivisme et capitalisme. Un  séjour japonais, ça veut toujours dire bien manger ! Comme les restaurants ne sont pas trop chers, on y passe beaucoup de temps !

– Que penses-tu de toute cette mode des bars à sushis ? Quel est ton sushi préféré sur Aix-Marseille ?

Je n’en pense rien, un resto qui est un jour kebab le lendemain sushi finira par fermer, et les meilleurs resteront. Vous avez plusieurs bons restaurants japonais dans le coin, où les cuisiniers sont japonais, et pas seulement pour les sushis d’ailleurs : Ajito et Yamato sur Aix-en-Provence, Kyo Sushi, Okaasan et Tabi no Yume,  à Marseille. »

 

Article LE LAB BY ESTELLE

Estelle, du très joli blog « Le Lab By Estelle » s’est rendue à mon domicile pour prendre un cours de cuisine saine. Nous avons partagé un très joli moment Voici le lien de l’article CLIQUEZ ICI et un petit extrait ci dessous (le texte et les photos lui appartiennent)

EXTRAIT DE L’ARTICLE … SUITE À VOIR ICI 

Joy SlowlifeJ’ai toujours aimé cuisiner mais depuis quelques années j’apprécie de plus en plus la cuisine et le contact avec les produits de saison & bio. C’est pourquoi, j’essaye de prendre des cours de cuisine régulièrement afin de découvrir de plus en plus de techniques, de nouvelles saveurs et de nouveaux accords. Alors après avoir testé un cours de cuisine sans gluten de Vert La Table,  un cours de pâtisserie au chocolat à La Villa des Chefs et un menu italien à L’atelier des Chefs, je suis partie à la recherche d’un cours de cuisine Vegan. Loin de moi l’envie de me coller une étiquette en devenant Vegan ou Végétarienne. J’avais plutôt envie de découvrir des recettes à base de produits originaux que je n’ai pas l’habitude de cuisiner chez moi. J’ai donc fait appel à Joy Lifestyle. Ni une, ni deux Clara et moi avons fixé une date pour une cours individuel de cuisine saine et voilà le résultat ! …

Publicités